Lutter contre les préjugés sur l’automobile électrique :

Alors que l’on a tendance à penser que la voiture électrique est une technologie récente, c’est en réalité tout le contraire ! La première voiture électrique date en effet de 1834 soit presque 200 ans, et la première commercialisation d’une voiture électrique a elle eu lieu en 1852.

Ce constat est encore plus impressionnant lorsque l’on sait que le moteur à explosion, technologie toujours utilisée aujourd’hui pour les véhicules essence et diesel a été invente seulement en 1861 soit 27 ans après la création de la voiture électrique.

Thomas Parker et l'une des premières voitures électriques


Longtemps en tête des ventes mais également des performances, la voiture électrique à commencé à décliner face à sa concurrente seulement à partir des années 1920.

Il faudra attendre le choc pétrolier des années 70 pour que les constructeurs automobiles s’intéressent à nouveau à la voiture électrique avec quelques prototypes qui seront malheureusement vite rangés au placard, le prix du pétrole étant rapidement retombé et la technologie, notamment celle des batteries, pas encore suffisamment évoluée.

C’est à partir de 2008 avec le lancement du fameux Roadster de Tesla, l’entreprise américaine fondée par le célèbre entrepreneur Elon Musk, puis surtout en 2010 avec la commercialisation de la Nissan Leaf que le véhicule électrique va commencer à retrouver ses lettres de noblesse.
Néanmoins, 10 ans plus tard l’image de la voiture électrique souffre encore de certains aprioris fortement ancrés dans l’imagination collective, en voici quelques uns :

Les voitures électriques ont une autonomie trop limitée :

C’est souvent le principal argument des détracteurs de l’automobile électrique, et sans doute l’un des plus forts car mathématiquement juste. Car en effet l’autonomie d’une voiture thermique est généralement comprise entre 800 et 1200 km là où les voitures électriques commercialisées aujourd’hui offre entre 200km pour les plus petites (Renault Zoé, Volkswagen Golf) et 610km pour la Tesla Model S.

Sur le papier, l’argument est plus que valable, mais la question qu’il faut se poser réellement serait plutôt de savoir si nous avons véritablement besoin de toute cette autonomie ?

tesla model S
Tesla à donné un coup de boost à la voiture électriques avec des batteries dépassant les 600km d'autonomie


Quand on regarde les données on se rend compte qu’en France une voiture effectue en moyenne 31km par jour avec près de 80% des français qui font moins de 50 kilomètres par jour.

Ainsi lorsque l’on met en comparaison l’autonomie offerte par les voitures électriques et celle réellement nécessaire pour l’usage moyen l’argument de l’autonomie limitée apparaît tout de suite plus faible.

Et ce dernier perd encore de son importance lorsque l’on prend en compte la possibilité pour un automobiliste de recharger directement son véhicule sur son lieu de travail durant la journée, lui permettant de repartir les batteries pleines.

Les voitures électriques sont trop chères : 

Deuxième argument fort, celui du prix d’un véhicule électrique en comparaison aux véhicules thermiques. Si cet argument était parfaitement recevable il y a 10 ans, les choses ont aujourd’hui sensiblement évoluées.
Si le tarif de base d’une voiture est toujours sensiblement plus élevé sur la version électrique par rapport à la version thermique, cette différence a sensiblement baissée au cours des dernières années.
La demande étant de plus en plus élevée les tarifs tendent à se mettre au niveau et les différences commencent progressivement à s’estomper. Le constat est encore plus net lorsque l’on s’intéresse à la LOA (location avec option d’achat), un mode de financement fortement privilégié ces dernières années et notamment sur les véhicules électriques.

peugeot e 208
La Peugeot e-208, version totalement électrique de la célèbre citadine est un excellent point de comparaison en terme de prix.



Pour illustrer cela prenons l’exemple de la toute dernière Peugeot 208 en version 5 portes en édition Active :
La version électrique est accessible à partir de 274€/mois entretien inclus avec un premier loyer de 611€ TTC (montant de base : 9011 -  6000 (bonus écologique) - 2500 (prime conversion))

La version essence Pure Tech 100 S&S EAT8 (avec boîte automatique comme sur la version électrique) est elle proposée à partir de 220€/mois entretien inclus avec un premier loyer de 3010€ TTC.
Sur le papier pour le moment la version essence est moins chère de 54€ chaque mois. Mais il faut maintenant ajouter le coût de l’énergie :
Si nous prenons comme base un automobiliste qui réalise 15.000 km par an :
Pour la voiture essence nous comptabilisons une consommation moyenne de 5l/100km et un prix du litre d’essence de 1,5€/l.
Pour la voiture électrique nous comptabilisons une consommation moyenne de 10kWh/100km et un prix du kWh de 0,15€ en France en moyenne.

Ainsi chaque année le coût énergétique d’une voiture essence sera de 1125€ là où pour une voiture électrique il ne sera que de 225€. Soit une différence annuelle de 900€ en faveur de la voiture électrique.
Si l’on rapporte à nos coûts mensuels, nous avons ainsi les résultats suivants :
Peugeot 208 essence : 220 + 93,75 = 313,75€/mois
Peugeot 208 électrique : 274 + 18,75 = 292,75€/mois

À ce calcul nous pourrions également rajouter le coût de l’assurance véhicule qui est plus élevé pour une voiture thermique que sur une voiture électrique, et nous n’avons pas non plus pris en compte le fait que pour une voiture électrique il est possible de se recharger gratuitement sur son lieu de travail si ce dernier est équipé.
Mais malgré tout cela, après un simple calcul prix achat + énergie, la voiture électrique se montre déjà moins coûteuse que la voiture thermique. Un nouvel argument qui perd de son poids..

Les voitures électriques se ressemblent toutes : 

Il y a 10 ans l’offre de véhicules électriques était très faible et les modèles disponibles se comptait largement sur les doigts d’une main.. Aujourd’hui la donne a largement changé et de plus en plus de constructeurs se lancent dans l’aventure électrique.

Alors que Tesla et Nissan étaient seuls au monde, ils ont depuis été rejoints par Renault avec notamment la Zoé, voiture électrique la plus vendue en France, Peugeot tout d’abord avec la iOn et dorénavant avec la majorité de ses modèles phares disponibles en version électriques, mais également Citroën, BMW, Mercedes, Toyota, Volkswagen ou encore Audi.

BMW i8 roadster
La BMW i8 une voiture uniquement disponible en motorisation électrique qui attire les regards



Ce que certains décriaient comment un effet de mode est devenu aujourd’hui la principale tendance du marché et cela n’est pas prêt de s’arrêter.
En effet, la barre des 100 modèles entièrement électriques commercialisés en Europe devrait être atteinte en 2022.

De quoi envisager sereinement la suite et surtout permettre à tous d’y trouver son compte. Véritable bestseller des dernières années, le SUV se met lui aussi au 100% électrique et devrait apporter un coup de boost aux ventes.

Voilà qui termine notre tour d’horizon des principaux préjugés sur l’automobile électrique. Comme nous l’avons vu la réalité est bien différente lorsque l’on prend le temps de s’intéresser plus en détails aux faits. 

Et le Groupe La Poste dans tout ça ? 

L'histoire nous apprends qu'en 1901, La Poste acquiert son premier véhicule électrique (VE) et en 1904 qu'elle équipe toute sa flotte  avec 12 VE.​
La première guerre mondial change les modes de consommation d'énergie en impose l'Energie fossile.​

Entre 1974 et 1980, périodes de choc pétrolier et de crise énergétique, La Poste investit dans des programmes de recherche et développement des VE.​
A la même période, le gouvernement, La Poste, EDF et d'autres acteurs de la mobilité créent l'AVERE, l'association nationale pour le développement de la mobilité électrique.​
En 2011 des expérimentations ont eu lieu pour intégrer les VE dans les flottes d'entreprises en résulte le livre blanc InfiniDrive.​

La notion d'infra-partage est née ( partager les infrastructures sur les temps d'inoccupation) et aucune solution globale n'a pu émerger faute de technologie de communication (borne pas intelligente).​
Depuis le groupe La Poste possède la flotte de véhicules électrique la plus importantes au monde.​

véhicule électrique la poste
La Poste possède l'une des flottes électriques les plus importantes au monde



Le Groupe La Poste anticiper la perte d'activité courrier d'environ 10%/an avec l'arrivée du numérique .​
Elle élabore le plan stratégique « La Poste 2020 : conquérir l’avenir », pour élargir son éventail d’activités en faisant de l’innovation utile et accessible le moteur de son développement.   ​
Pour accompagner la transformation profonde des usages et des services, une écoute perpétuelle permet aux postières et aux postiers de penser, tester et enfin proposer les offres de demain au public. ​
Le but étant de simplifier le quotidien de chacun. ​C'est dans ce contexte que bor'néo, a pu s'appuyer sur l'expertise et le savoir faire de différents métiers du groupe en créant des synergie et se présente à la finale du concours 20 Projets Pour 2020 édition 2019.

Si cet article vous a plu n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux et à nous faire part de vos retours ! Et si vous n’êtes pas encore inscrits dans nos soutiens, ne perdez plus une minute !

Rejoignez les soutiens du projet bor'néo en indiquant votre adresse !

Suivez-nous sur :

Copyright 2019 Bor'néo

Site créé par PIKO PIKO

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram