L'électrique et le commerce de proximité main dans la main ?

L’année 2020 aura apporté son lot de difficultés pour beaucoup d’entre nous. Mais s’il est une catégorie qui aura grandement souffert des différents épisodes de confinements, restrictions ou encore de couvre-feu ce sont bien les commerçants de proximité.

Forcés à la fermeture parfois totale une bonne partie de l’année, ces derniers ont ainsi vu leur chiffre d’affaire annuel grandement diminué, allant jusqu’à mettre en péril leur activité à court terme. 

Si le début d’année 2021 ne semble pas être meilleur qu’il y a 12 mois, il est temps de tirer les conséquences de ce que nous avons traversé et de préparer le futur pour ces commerces, qui si ils sont toujours menacés par les géants du e-commerce auront quand même prouvé à quels points ils peuvent se montrer importants dans la vie quotidienne des françaises et des français.

1/ Des commerçants qui proposent plusieurs services 

Les commerces de proximité n’ont pas attendu 2020 et ses conséquences pour essayer de s’adapter, et ont depuis quelques années commencés à proposer de nouveaux services complémentaires afin d’augmenter à la fois leur revenus et leur visibilité.

Souvent mis en concurrence avec le e-commerce, les commerces de proximité se sont adaptés pour faire aujourd’hui pleinement parti de l’expérience.

Acteur principal de la livraison de colis avec Colissimo et également Chronopost, le Groupe La Poste a très tôt accompagné les commerçants en leur proposant d’intégrer le réseau de point relais. 

Cela a eu comme avantage d’offrir aux commerces partenaires une nouvelle source de revenus, directe avec une rémunération par colis, et indirecte avec l’arrivée de nouveaux clients potentiels venus retirer leur colis, et qui effectuent souvent des achats complémentaires.

Selon une étude du Groupe La Poste on estime qu’un commerce point relais Chronopost recevrait en moyenne 3000 clients supplémentaires et une augmentation de 15% du chiffre d’affaire par an.

Bien décidé à aller encore plus loin, le Groupe La Poste a lancé en 2015 le service Ma Ville Mon Shopping dont l’objectif est de permettre aux commerçants de proposer très facilement leurs produits en click&collect ou encore en livraison sans avoir besoin de créer leur propre site internet.

Cette initiative aura surtout permis à de nombreux commerçants de mieux traverser les différents confinements, le retrait de commande étant alors la seule activité autorisée pour la grande majorité des commerces. 

Incubés également au sein du Groupe La Poste, chez Bornéo nous sommes certains que la mobilité électrique de demain se fera grâce à ces mêmes commerces. 

2/ La mobilité électrique redistribue les cartes

Le siècle dernier a été marqué par l’explosion de l’utilisation du pétrole, porté par une croissance toujours plus grande du nombre de véhicules thermiques en circulation. 

Nécessitant des investissements toujours plus importants, l’exploitation de cette ressource fossile a donné naissance à d’énormes groupes pétroliers contrôlant le marché depuis l’extraction de la première goutte à la pompe à essence. 

Et c’est ici précisément que la mobilité électrique marque une rupture nette avec le modèle thermique. Impossible aujourd’hui de s’improviser station essence sans faire des investissements qui se chiffrent le plus souvent en millions ! De plus, la vaste majorité des stations essences se trouvent hors des centre-villes, la place nécessaire ayant grandement augmenté au fil des années.

Par contre, avec l’électrique les cartes sont redistribuées entièrement ! En effet, de nombreuses entreprises disposent d’ores et déjà de leurs propres « station services électriques » avec des bornes mises à disposition pour leurs employés, chose qui était tout simplement impensable avec les voitures thermiques.

3/ Un futur électrisant

Et si nous allions encore plus loin dans cette réflexion et que nous avancions de quelques années dans un futur plus que jamais possible : 

Nous sommes un samedi après-midi en 2024, vous vous rendez chez votre salon de coiffure favori pour votre rendez-vous. 

Vous prenez votre véhicule électrique pour vous rendre dans le centre-ville qui est à présent interdit aux véhicules thermiques le weekend, et constatez que votre batterie n’est plus qu’à 30% de charge.

En arrivant devant le salon de coiffure, vous vous garez sur une des places équipées d’une borne de recharge Bornéo mise en place par votre coiffeur. 

Vous branchez votre voiture en 30 secondes, puis avec l’application Bornéo de votre téléphone vous activez la recharge pour une durée d’une heure, et surprise en utilisant cette borne vous recevez une remise de 10% chez votre coiffeur !

Une fois votre rendez-vous terminé, 1h plus tard, vous récupérez votre voiture pleinement chargée et votre coiffeur aura lui touché une partie du montant pour la recharge.

Avec Bornéo, ce monde est aujourd’hui une vraie possibilité. Au delà de simplement changer l’énergie d’un moteur, la mobilité électrique est également l’occasion de repenser notre société, nos déplacements et nos comportements. 

Et si hier la question de la mobilité n’était l’appanage que de quelques grandes entreprises, dans les prochaines années tout le monde aura un rôle à jouer.

Rejoignez les soutiens du projet bor'néo en indiquant votre adresse !

Lire un autre article

En partenariat avec

Suivez-nous sur :

Copyright 2019 Bor'néo

Site créé par PIKO PIKO

chevron-down-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram